#ChallengeAZ… E comme Enclos paroissiaux…

En Bretagne, dans le Haut Finistère, région d’une branche de mes ancêtres maternels, la rivière Elorn nous mène vers le monde mystérieux des Enclos Paroissiaux  !

Les Enclos Paroissiaux ont connu leur apogée entre le XVIe et le XVIIe siècle, au moment où la Bretagne a développé son commerce maritime et dont le rayonnement s’est répandu dans le monde entier.

La marine à voile utilisait beaucoup le lin et le chanvre pour la fabrication des voiles et des cordages.
Les régions qui cultivaient, tissaient et commercialisaient ces matières ont alors connu une période d’essor extraordinaire. Les richesses se sont multipliées et ont permis la construction des Enclos Paroissiaux.

Qualifiés d’art du peuple, les Enclos sont nés d’un réel savoir-faire d’artistes locaux, d’une imagination prodigieuse et surtout d’une rivalité sans limite entre villages ; chaque paroisse désirant avoir le plus bel Enclos, parfois jusqu’à la démesure.

 

La lutte était si forte qu’en 1695, un décret royal a interdit les constructions religieuses sans nécessité mettant un terme à l’édification des Enclos.

 

Mais qu’est-ce qu’un Enclos Paroissial ?

C’est un ensemble architectural composé d’une église, d’un calvaire, d’un ossuaire, d’un cimetière et d’une porte triomphale.
Le tout est ceint par un muret délimitant et protégeant le territoire sacré du monde profane.

Mes ancêtres n’ont pas participé à la construction de ces édifices car ils n’étaient que de simples cultivateurs… Quoiqu’ils ont, sans doute, cultivé le lin et le chanvre…









Sources : Wikipédia + brochure touristique (Baie de Morlaix-Pays des rives d’Armorique-Roscoff)
                Photos  : collection personnelle : Enclos de Guimiliau

4 réflexions sur « #ChallengeAZ… E comme Enclos paroissiaux… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *