1 – ChallengeAZ – Lettre A

Aujourd’hui débute le challenge proposé par *Sophie Boudarel : « Bloguez votre généalogie de A à Z »
Le but est d’écrire un article par jour en prenant les lettres de l’alphabet les unes après les autres, jour après jour, hormis les dimanches, donc 26 lettres = 26 jours = 26 articles.
Suis-je victime d’un canular ? Ne sommes-nous pas le 1er avril : jour des poissons Laissez-moi rire… La plaisanterie est bonne !
Un instant, j’ai cru que je devais écrire un article par jour : Impossible pour moi Allons, point de calembredaines…
C’est donc pleine de courage que j’ai plongé dans la grand’ malle des aïeux et que me voici partie pour l’aventure : « ChallengeAZ » :

A comme Achon :

Achon est mon patronyme marital, originaire de la Haute-Loire.
Le périmètre où vécurent les ancêtres de Monsieur est restreint : deux, trois villages.
Autrefois, l’Auvergne était enclavée et les gens ne circulaient guère.
Donc, il n’est pas difficile de penser que ces « Achon » étaient plus ou moins « cousins ».

Cela semble évident, mais encore faut-il le prouver…

Il y a quelques années, j’ai donc commencé mes recherches dans les mairies de Lorlanges, Léotoing, Saint Géron et Bournoncle St-Pierre. Ces villages sont proches de Brioude.

J’ai photographié tous les actes de naissance, mariage et décès.
Le dépouillement a été long et laborieux : j’ai trouvé une vingtaine de « Jean Achon », dont plusieurs dans une même fratrie.
Le prénom « Jean » représente la majorité des individus recensés. Pour les distinguer, les parents les affublaient d’un sobriquet, sobriquet enregistré quelquefois dans les actes à la place du prénom. Difficile de reconnaître un Jean parmi tous ces Jean !… Et les familles étaient dites nombreuses avec une moyenne de dix petits.

J’ai arpenté les cimetières, me suis rendue aux archives départementales au Puy en Velay.

J’ai rencontré quelques descendants de ces Achon : J’ai confirmé à un couple marié depuis plusieurs décennies qu’ils étaient « parents » avant d’être mari & femme.
Je vous rassure  au 5è degré, donc pas d’annulation de mariage en vue, mais un bel effet de surprise et un grand éclat de rire !

Petit à petit, j’ai constitué l’arbre généalogique.
Aujourd’hui, je continue mes recherches, mais je peux affirmer que mon intuition était bonne :  les Achon de Haute-Loire sont réellement cousins !

*Sophie Boudarel : généalogiste professionnelle et bloggeuse : http://lagazettedesancêtres.com

 

Une réflexion sur « 1 – ChallengeAZ – Lettre A »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *