8 – GénéA à Z – Lettre G



G comme Généalogie :

En débutant des recherches généalogiques, je ne me doutais pas que ce loisir allait devenir une aventure avec son lot de découvertes et d’heureuses rencontres.

Fille unique et (peut-être) dernière d’une lignée, je souhaitais valoriser l’image familiale en enfourchant la machine à remonter le temps.



André MARLY, mon Père

C’est ainsi, que partie à la recherche de mes ancêtres, j’ai redécouvert la fratrie paternelle avec ses 13 membres (8 filles : Élise, Julienne, Ida, Germaine, Marcelle, Andréa, Emilienne, Alice & 5 garçons : Jules- Alphonse, André, Michel, Jules-Victor, René).

J’ai connu cinq de mes oncles & tantes sans oublier les cousins : nous nous retrouvions lors des repas dominicaux, des fêtes ou des vacances.

Concernant les autres membres : certains étaient décédés avant ma naissance, un autre avait disparu. Pourquoi… Comment…. ? Nul ne le savait : les aléas de la vie, sans doute.

Mes aînés ne se posaient pas de questions : c’est ainsi, disaient-ils, avec fatalité !

Mais la généalogie aidée par Dame Chance ont bouleversé l’ordre établi :

Grâce au site internet « Généanet », j’ai retrouvé en 2011, une cousine : son père était le frère disparu.
Après plusieurs échanges virtuels, nous nous sommes rencontrées en juin 2012. Ce fut, un moment émouvant pour chacune.


Jules Victor MARLY

Jules Victor, cet oncle inconnu, s’était engagé dans la marine très jeune. Après son service militaire, la seconde guerre mondiale a éclatée. Prisonnier, il s’est évadé et a traversé la France pour se retrouver dans les Pyrénées. Il s’y est marié et y a fondé une famille. Il était peu bavard sur ses parents, ce qui a incité sa fille à entreprendre des recherches de son côté après son décès en 1969.

A chacun sa route… Et la généalogie tel le fil d’Ariane nous aide à retrouver nos ancêtres mais aussi nos contemporains ; à nous de composer la page familiale que nos pères n’ont pas pu écrire !

De plus, je ne suis plus la dernière de la lignée : ma cousine a huit frères & sœurs avec enfants & petits-enfants.



2 réflexions sur « 8 – GénéA à Z – Lettre G »

  1. Il n’ y a pas à dire je sais maintenant d’ou viennent les cheveux frisés et l’épi qui se transmet de génération en génération !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *