22 – GénéA à Z – Lettre S

S comme Saint-Esprit :

photo personnelle E.Achon

En Auvergne, depuis plusieurs siècles, il existe un bijou dédié aux amoureux.

Le Saint-Esprit est un pendentif que l’on offre aux promises et aux épouses en témoignage de vérité, de sincérité et d’amour. Délicate attention, n’est-ce-pas ?

Il se présente sous la forme d’une croix constituée de chatons ovales et piriformes soudés entre eux. Les chatons de la branche horizontale sont dotés de petites ailes symbolisant la Colombe du Saint-Esprit, ailes déployées fonçant vers la terre. Le chaton inférieur représente la tête de la colombe. Le pendentif s’achève par trois pendeloques en forme de poire ou gourde de pèlerin symbolisant les larmes du Christ.

Tout d’abord élitiste, cette petite orfèvrerie s’est démocratisée au 19e siècle. Les pierres précieuses ont été remplacées par des pierres locales aux belles couleurs liées au terroir.

Aujourd’hui, la plupart des familles possédant un tel bijou le tienne par transmission. Il fait partie de l’héritage familial et représente un fort caractère sentimental.

Ce bijou singulier entre dans le patrimoine auvergnat. On le trouve dès la fin du 17e siècle, mais surtout depuis le 1er Empire et sous la Restauration.
Il était très en vogue dans le Cantal et la Haute-Loire.

Patrimoine de Haute-Auvergne – N°14 – juillet 2008 :
Le Saint-Esprit, un beau bijou auvergnat par Jean-Claude ROC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *