Randonnai… Berceau des Tremblay !

C’est avec une météo automnale, que le 12 octobre, nous nous sommes rendus à Randonnai, petit village du Perche dans le département de l’Orne.

L’association des Tremblay de France (A.T.F) célébrait son 25è anniversaire :  130 personnes étaient présentes et parmi elles : deux « Achon ».

Et pour la circonstance, douze membres de l’association des Tremblay d’Amérique (A.T.A) menés par leur Président Pierre Tremblay et son épouse Paulette avaient traversé l’Atlantique pour rejoindre la terre natale de leurs aïeux.

La journée fut marquée par diverses cérémonies empreintes de solennité en présence de Monsieur le Maire de Randonnai mais aussi des Maires de Chambon et Puyravault, petites communes de Charente Maritime.
Après les discours, des cadeaux de courtoisie ont été offerts aux officiels.

Pierre, Président de l’A.T.A  a ainsi remis un « bâton de paroles » aux élus des trois communes. Ce bâton issu de l’art indien Huron symbolise la sagesse des anciens : celui qui le tenait disait ce qu’il avait à transmettre et les autres l’écoutaient sans l’interrompre.

Le point culminant de la journée a été la visite de la maison natale de Pierre Tremblay appelée « La Filonnière  »  puis nous avons admiré la stèle : « Au-delà de l’horizon ».
Ce monument a été réalisé par un artiste de Québec, Marc Fougère, qui s’est rendu à Randonnai pour le sculpter.
Il rend hommage aux 281 percherons qui ont quitté leurs villages pour se rendre en Nouvelle-France en même temps que Pierre Tremblay.

Des liens très forts unissent les deux associations, et c’est avec enthousiasme que tous les descendants présents ont rendu hommage à leur ancêtre commun : Pierre Tremblay !

Pierre Tremblay a 21 ans en 1647 lorsqu’il quitte Randonnai et embarque à La Rochelle pour la Nouvelle France.
Dix ans plus tard, c’est au tour de Ozanne Achon, 25 ans, du village de Chambon en Aunis, d’embarquer du même port pour rejoindre les quais de Québec.

Tous deux se marient en 1657 et auront douze enfants dont dix survivront : 6 filles et 4 garçons.

Pierre décède en 1688. Ozanne disparaît à son tour en 1707 à 75 ans.

Pierre Tremblay & Ozanne Achon sont les parents de tous les Tremblay d’Amérique : environ
150 000 descendants dont 80 000 résidant au Québec, soit 1% de la population de cette province.

Belle famille, n’est-ce-pas ?

Et comme l’a justement décrit, un de nos amis québécois : tout cela est bien « émotionnant »!…

A lire également l’article que Hervé (@La généalogie d’Hervé) avait écrit lors du Challenge AZ sur : Ozanne Achon, mère de tous les Tremblay d’Amérique.

Sites internet : Association Tremblay d’Amérique : www.genealogie.org/famille/tremblay/
                        Association Tremblay France : www.tremblaydefrance.fr
                        La généalogie d’Hervé : http://www.pencalet.com

10 réflexions sur « Randonnai… Berceau des Tremblay ! »

  1. Bonjour Hervé,
    C’est impressionnant…
    Es-tu toi aussi un descendant de cette belle famille ?
    J’ai parlé de notre rencontre généalogique à nos amis québécois et ils me demandaient dans quelle province tu résidais ?
    Serait-ce indiscret de te poser la question ?
    Bonne journée

    1. oh oui ! et une femme veuve doit vite se remarier pour continuer d’enfanter, les curés faisaient fit du veuvage et de l’âge des épouses ! Je vais te trouver un article des missionnaires qui devaient obéir à la hiérarchie pour que le peuplement se fasse au plus vite, bon, je l’ai mis où ce document ?

  2. Bonjour Hervé,
    Je suis vraiment ravie d’être un « petit maillon » de la grande famille Tremblay !
    Je connais Jany Graciot et il doit être très heureux d’avoir retrouvé des cousins !
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *