Mon bilan 2015…

Tic tac, tic tac… Le temps court, inexorablement…
Bientôt, le Père Noël distribuera ses cadeaux, les confiseurs feront une trêve…
Nous dirons adieu à 2015 et nous prendrons de bonnes résolutions pour l’année à venir…

Et voici déjà venu le temps des bilans… Retour sur mon année généalogique :

L’année a commencé avec la préparation du ChallengeAZ.
En juin, j’ai proposé un challenge culinaire. J’ai pris un immense plaisir à concocter et à partager vingt-six recettes ancestrales.
Le nombre de visites et d’abonnés au blog témoignent de votre appréciation.

Puis, comme d’autres généanautes, j’ai cherché mon Sosa 1000, j’ai remonté ma lignée matrilinéaire.
Que diable, où est donc passé mon Sosa 666 ?

En automne, j’ai recensé mes ancêtres de génération en génération pour l’Objectif G10. Très loin d’avoir trouvé tous les actes de naissance, de mariage et de décès de mes aïeux, je me suis concentrée sur leur recherche.
Malgré les difficultés, beaucoup d’archives ayant disparu notamment dans l’Aisne, j’ai ajouté quatorze ancêtres à la génération sept, et le travail continue…

Je vous ai conté la vie de Gabriel, de Maria Joséphina et de mes Racines. Nous avons voyagé avec une photo, dans une capsule temporelle et effectué un pèlerinage.

Tout au long de l’année, j’ai également participé aux Matins Malins organisés par la Revue Française de Généalogie hormis celui qui s’est tenu à Lyon.
J’ai modestement contribué à la création de l’association « Geneatech » avec plusieurs généanautes sous la houlette de Charles Hervis, Sophie Boudarel et de Pierre Valéry Archassal.
J’ai continué, de façon épisodique, l’indexation #1J1P sur le site Mémoire des Hommes.
En novembre, je me suis lancée dans l’aventure de la Généalogie au collège… Echanger avec des adolescents n’est pas un long fleuve tranquille, mais l’expérience est enrichissante et partagée.

Pour finir, Décembre m’a fait un vrai cadeau  :
Ciel ! Mes aïeux a permis à une petite cousine de découvrir ses ancêtres maternels à travers mes récits.
Sa grand-mère était une sœur de mon père. Pour des raisons que nous ignorons, ils se sont perdus de vue… empêchant ainsi de nous connaître.
Après plusieurs échanges épistolaires via Internet, cette petite cousine m’écrit, je cite :
« … Tu m’as appris de par ton blog que mes colères, ma promptitude à m’emporter quand il y a une injustice venaient de ces ancêtres, là je me sens ce soir totalement apaisée car je sais maintenant d’où je viens et je me sens à ma place.
Si je pouvais parler à ton grand-père sur le banc où tu l’as rencontré dans ton imaginaire, je lui dirai simplement : merci. »

Ces mots m’ont sincèrement touchée… et justifient l’existence de nos blogs !

Quel plus bel hommage pouvait-on rendre à Ciel ! Mes aïeux, ne trouvez-vous pas ?

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année, particulièrement à Nathalie et à sa famille.
A très vite pour de nouvelles aventures généalogiques !

 

 

Image : Gallica BNF – Estampe – Calendrier perpétuel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 réflexions sur « Mon bilan 2015… »

  1. Ce bilan est à la fois exhaustif et touchant. Il démontre, s’il était nécessaire, que la généalogie n’est pas que l’accumulation de feuilles dans un arbre mais bel et bien le sens que nous donnons à notre démarche…

Répondre à Jean-Michel Girardot Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *