#ChallengeAZ… J comme JEAN et ses feux…

 

La nuit de Saint-Jean, est la plus courte de l’an.

En Auvergne, les amoureux se devaient de sauter par-dessus le brasier des feux de la Saint-Jean afin que la flamme de leur amour soit éternelle.

La fête de la Saint-Jean, 1875, Jules Breton

Jean APCHON, 19 ans, fils aîné de Jacques (Sosa 64 de Monsieur) épouse Marie MEGE, 18 ans, le 29 novembre 1760 à Léotoing en Haute-Loire.
Ils sont jeunes, amoureux et sans doute « tout feu, tout flamme »…
Ils auront quatorze enfants dont trois naîtront en juin :

Jeanne, leur première fille et seconde enfant, naît le Jeudi 14 juin 1764.

Dimanche 23 juin 1771, c’est au tour de leur cinquième petit prénommé Jean.

Leur septième enfant et troisième Jean apparaît le Samedi 11 juin 1774.

 

 

 

Sources :
A.D Haute-Loire – Léotoing – [1736-1789] 6 E 137/1-C pages : 198, 251, 274
Dicton du jour : saint-dicton.com
Image : Jules Breton, La fête de la Saint-Jean, 1875 – Musée des Beaux Arts de Philadelphie – Wikipédia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *