#ChallengeAZ… N comme NICOLAS-Jean Maqua…

Jadis, la maréchalerie était régie par une corporation. Le maréchal-ferrant était également l’ancêtre du vétérinaire puisque des décrets royaux datant de 1649 les autorisaient à ferrer, panser et médicamenter toutes sortes d’équidés.

Ce statut disparut à la fin du XVIIIe siècle.

 

Le patronyme MAQUA ou MAQUART viendrait du wallon signifiant « marteau de forge »…
Donc, rien d’étonnant à ce que Nicolas devienne maréchal ferrant comme son père Antoine.

Mardi 18 juin 1748,
Aujourd’hui, Nicolas Jean Maqua, 33 ans, originaire de Chaourse dans l’Aisne, épouse à Erlon, Marie-Jeanne CARLIER, 27 ans, Sosa 129 et veuve d’Antoine MARLY, devenant ainsi son second mari.
Ensemble, ils auront cinq enfants, Marie-Jeanne ayant déjà un fils, Jean-François Marly, Sosa 64.

 

 

Sources :
A.D Aisne : Chaourse – 5Mi0445 – 1680-1735 p.266
Histoire de la maréchalerie – musee.marechalerie.free.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *