#MaCuisineAncestrale… Les gâteaux de Grand-Mère…

Aujourd’hui, dimanche 3 mars, nous fêtons les grands-mères ! #MaCuisineAncestrale leur rend hommage en racontant les fabuleux gâteaux qu’elles confectionnent(aient) et dont on se souvient(dra) toute sa vie.

Les gâteaux de notre enfance ont tous un goût particulier, celui de la tendresse d’une grand-mère, qui mijote(ait) ces récompenses sucrées comme autant de gages d’amour.

Pour l’occasion, j’ai demandé à mes amis généablogueurs de me parler des gâteaux de leurs grands-mères. Véritables bulles de bonheur, leurs nombreux témoignages révèlent l’affection qu’ils portent à leur mémé, leur mamie… et à leurs gâteaux :


Leur souvenir imprègne tant la mémoire sensorielle qu’il est parfois impossible de refaire ces gâteaux à l’identique :


Il arrive que les grands-mères ne soient pas des « mamies gâteaux » mais, elles laissent quand même de magnifiques souvenirs culinaires :


Parfois, ce n’est pas un gâteau, mais une simple tartine de pain qui lie à jamais une grand-mère à ses petits-enfants:


Et, il n’y a pas que les mères-grands pour régaler… les grands-pères aussi laissent de délicieux souvenirs :


Ou bien une tante :

Et puis, lorsque les grands-mères sont absentes, on s’applique à réaliser soi-même les pâtisseries qui feront de vous la meilleure future « mamie gâteaux » :

Les gâteaux de grand-mère sont des « madeleines de Proust », (cliquez pour lire l’extrait de « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust)
L’auteur a si bien raconté les réminiscences de l’enfance où se mêlent les souvenirs tendres et nostalgiques.

Alors, pour Sébastien, Patricia, Agnès, Guillaume, Pauline, @Mame’lix, Nathalie, Anne, Maud, Gloria, Elodie, Marielle, Patricia, Catherine, Ezylenna, Cyrille, Hélène, @Cétételle, Delphine, Katarina, Aliénor-Marie, @SKtv, et vous tous qui lisez ces lignes… 😉
Voici ma recette de grand-mère : mes madeleines au miel, bien sûr !

Pour réaliser une trentaine de madeleines, il faut :
210 g de beurre
200 g d’œufs (4 gros œufs environ)
150 g de sucre semoule
1 sachet de sucre vanillé
50 g de miel liquide ( 4 c à c environ)
90 ml de lait demi-écrémé
250 g de farine
1 sachet de levure chimique
1 pincée de sel


Faire fondre le beurre et laisser tiédir,
Fouetter les œufs avec le sucre et le sucre vanillé,
Faire tiédir le lait et le miel,
Verser sur le mélange œufs/sucre et mélanger
Ajouter la farine tamisée, la levure et la pincée de sel et mélanger,
Incorporer le beurre fondu et fouetter le tout délicatement,

Laisser reposer la pâte au minimum deux heures au frais (ou une nuit, c’est l’idéal)
Un petit secret : c’est le choc thermique entre la pâte réfrigérée et la chaleur du four qui favorise la poussée de la petite bosse au dessus de la madeleine en cuisant.

Passé ce temps, préchauffer le four à 180°,
Verser la pâte dans les moules à madeleine beurrés (inutile si vous utilisez des moules en silicone) sans remplir complètement,
Enfourner 8 à 10 minutes,
Démouler chaud et laisser refroidir sur une grille.

Déguster avec amour… cet amour indéfectible qui unit les grands-mères à leurs petits-enfants !

Et en attendant notre prochain rendez-vous, régalez-vous ! Moi, c’est déjà fait !


Sources :
Extrait : A la recherche du temps perdu – Marcel PROUST http://www.viabooks.fr/extraits/extrait-17764
Recette des madeleines au miel : Les desserts de Julie : www.julieandrieu.com/127-dessert

Image : Collection personnelle



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *