Juste un instant de bonheur…

Le #RDVAncestral est un projet d’écriture, ouvert à tous, qui mêle littérature, généalogie et rencontres improbables avec nos ancêtres.

Il y a des matins où on aimerait que tout soit plus léger… un rayon de soleil pour illuminer la maison, un doux parfum pour annoncer le printemps et songer à des jours meilleurs…
Et parfois, il suffit d’ouvrir sa porte pour vivre son rêve…

Ce matin je sors de chez moi
Il m’attendait, il était là
Il sautillait sur le trottoir
Mon Dieu, qu’il était drôle à voir
Le p’tit oiseau de toutes les couleurs
Le p’tit oiseau de toutes les couleurs
Ça faisait longtemps que j’n’avais pas vu
Un petit oiseau dans ma rue
Je ne sais pas ce qui m’a pris
Il faisait beau, je l’ai suivi
Le p’tit oiseau de toutes les couleurs
Le p’tit oiseau de toutes les couleurs
Où tu m’emmènes, dis
Où tu m’entraînes, dis
Va pas si vite, dis
Attends-moi!
Comme t’es pressé, dis
T’as rendez-vous, dis
Là où tu vas, dis
J’vais avec toi

J’ai suivi l’oiseau qui m’a menée jusqu’à Athies-sous-Laon, petit village axonais.
Nous sommes le jeudi 20 mars 1845, en fin d’après-midi. Demain sera le vendredi saint annonçant les fêtes de Pâques.

Je me trouve à proximité de la maison de Louis François MEREAUX,
Sosa 22. C’est un homme d’âge mur. Il a 43 ans et exerce le métier de cordier. Son visage porte les stigmates d’une vie faite de labeur, de joies et de peines.

Dissimulée derrière un bosquet, je l’observe… Je n’ose pas le déranger.
Je sens l’homme fébrile, nerveux et impatient… Il fait les cent pas devant la maison…

A côté de moi, l’oiseau s’est posé sur une branche. Il sautille sur place et semble me dire :
– Allez… Vas-y… Vas lui parler !

Je m’approche de Louis François :
-Bonjour,
Puis-je vous être utile, vous semblez si inquiet !


Il me regarde comme si j’étais une extra-terrestre (ce qui est un peu le cas)
-Oui, oui, je suis inquiet ! Marie, ma femme est en train d’accoucher de notre onzième enfant et elle n’est plus toute jeune. (Marie Louise Marceline LAVANCIER, Sosa 23 a 39 ans)
C’est une femme solide, mais… Et le bébé à venir, va t-il survivre ?
Nous en avons déjà perdu quatre âgés de moins d’un an.

J’aimerai le rassurer, lui dire que tout se passera bien pour la mère et l’enfant… lui dire que c’est une fille qui va naître, qu’elle vivra, qu’elle se mariera à 17 ans, qu’elle habitera à Saint-Denis en région parisienne et qu’elle sera la petite dernière de la famille.

Mais, je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche que des voix s’élèvent dans la maison.
La sage-femme sort de la chambre portant un précieux fardeau au creux des bras.
Louis François se précipite à l’intérieur. Soulagé, il embrasse Marie et s’émerveille devant cette petite fille que le couple nomme Louise Octavie.
Louis François ira la déclarer à la mairie, demain matin, accompagné par deux voisins.
Etonnés, ses six frères et sœurs tendent le cou pour observer la petite poupée emmaillotée.

C’est le printemps et l’enfant paraît…
Discrètement, je laisse mes ancêtres savourer ces tendres moments d’intimité.

Je retrouve mon petit compagnon à plumes et nous continuons notre voyage…

On est arrivé sur le port
Il chantait de plus en plus fort
S’est retourné, m’a regardé
Au bout d’la mer s’est envolé
J’peux pas voler, dis
J’peux pas nager, dis
J’suis prisonnier, dis
M’en veux pas
Et bon voyage, dis
Reviens-moi vite, dis
Le p’tit oiseau de toutes les couleurs
Bon voyage!
Reviens vite, dis!
Bon voyage!

La réalité me rattrape alors que la radio diffuse les dernières notes de la chanson de Gilbert Bécaud.
L’instant d’après, un journaliste annonce qu’aujourd’hui, 20 mars, nous célébrons la Journée Internationale du Bonheur, du Conte et du Moineau…
Tout ce qu’il faut pour rédiger un #RDVAncestral !

Qu’en pensez-vous ?

Juste pour le plaisir d’écouter :


Sources :
Image gratuite Pixabay : Birds on the tree branch 3610104_1280
YouTube : TempsChronos

Acte de naissance de Louise Octavie = A.D Aisne – Athies-sous-Laon-5Mi0095-1843-1852 Vue 71/374

6 réflexions sur « Juste un instant de bonheur… »

Répondre à Domi Lenglet Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *