#ChallengeAZ… M comme Milliard…

Ah, si j’étais riche…

Et non, je ne vais pas vous délivrer la recette pour le devenir !

Car avec la lettre M, il n’est pas question d’argent… mais de cerises.

Le milliard est en une déclinaison du clafoutis, version auvergnate !

Il est également appelé : millard, millas, millat, mias, tuillard… Autant de variantes pour un même dessert dont la recette change d’un village à un autre et qui autrefois, était cuit sur des feuilles de chou.

Alors, êtes vous prêts pour gagner préparer un milliard :

Ingrédients pour 4 : 750 g de cerises noires, 3 œufs, 150 g farine, 100 g de sucre, 30 g beurre, un grand verre de lait, sucre vanillé, une pincée de sel

Lavez, séchez, équeutez les cerises, ne pas les dénoyauter
Beurrez un plat à gratin à haut bord 
Versez les cerises dans le plat sur plusieurs rangs
Dans une jatte : versez la farine, le sucre,
Faites une fontaine
Ajoutez les œufs et le sel
Mélangez et versez le lait pour délayer le tout
Versez sur les cerises pour les recouvrir
Ajoutez le beurre coupé en morceaux
Placez le plat dans un four préalablement chauffé à 180° (Th.6/7)
Laissez cuire pendant 30/40 mn
Saupoudrez le sucre vanillé à la sortie du four
Dégustez chaud ou tiède

Notre chère Margaridou écrit : « Les enfants adorent le milliard, qui leur barbouille les lèvres et leur fait des moustaches, c’est un plat familial, honnête, mais qui n’est pas aimé des personnes qui ne savent pas où elles doivent ranger leurs noyaux dans leur assiette. Il est fait pour les gens adroits. »
CQFD…

 

Sources : Margaridou, journal et recettes d’une cuisinière au pays d’Auvergne. Suzanne Robaglia
Photo : Collection personnelle

 

 

 

 

 

 

 

7 réflexions sur « #ChallengeAZ… M comme Milliard… »

    1. Merci pour cet article qui rappelle mon enfance. Moi, c’était le Mias (et ça ne se danse pas!!!). Autre recette traditionnelle de ma région du nord est de l’Auvergne: le sanciau qui est en fait une pate à crêpe à laquelle on ajoute des pommes.

  1. Intéressant de découvrir cette appellation du clafoutis.
    En Ardèche les cuisinières ne manquent pas de préciser que si elles ne dénoyautent pas les cerises, cela donne un meilleur goût et c’est plus authentique.

  2. Je crois bien que cette annee je vais me laisser tenter et me forcer a acheter quelques cerises qui ici se vendent a plus de $6.00 la livre pour faire ce clafoutis dont je reve tous les ans a cette saison. Toutes vos photos sont super et me font saliver!

  3. Le Milhas était un dessert de mon enfance lotoise mais ce n’était pas avec des cerises… Il faut que je demande à ma mère… Elle a 84 ans et a toujours adoré cuisiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *