#ChallengeAZ… Ecrits de Poilus…

Mon arbre ? rend hommage à ses Poilus :

-Raymond ACHON (1874-1931)
Jean-Marie MOURET (1887-1966)
René Jacques ACHON (1897-1918)
-Eugène Dominique ACHON (1874-1915)
-Léon Achille FOUQUES (1880-1914)

Certains sont morts, d’autres sont revenus blessés…

Les échanges épistolaires avec leurs familles sont très émouvants et montrent une autre facette de la Première Guerre Mondiale.

 

Sources :
Chaîne YouTube Musique : Les lettres-Maxime LE FORESTIER 
Image gratuite : Clé de Sol – Pixabay.com

#ChallengeAZ… Dégénérations…

Dans mon arbre ?, mes arrière-arrière grands-pères étaient manouvriers, berger et tailleur d’habits ; mes arrière grands-pères étaient manouvriers, maçon, carrier ou mineur ; mes grands-pères étaient manouvrier ou journalier et mon père était ouvrier.

Mes arrière-arrière grands-mères, mes arrière grands-mères, mes grands-mères ont eu entre trois et treize enfants et ma mère n’a eu qu’une enfant !

Et moi, je chante et je danse en mémoire de ces ancêtres !
M’accompagnez-vous ?

 

Sources :
Chaîne YouTube Musique : Mes Aïeux – Dégénérations / Les Disques Victoire (2004) © Mes Aïeux inc. Extrait de l’album « En famille 
Image gratuite : Clé de sol – Pixabay.com 

#ChallengeAZ… Chanson des Archives…

Pour nourrir mon arbre ?, je recherche la substantifique moelle dans les centres d’archives.

Ce sont des endroits studieux où règnent l’ordre et le silence. Tous les généalogistes le savent, n’est-ce-pas !

Mais, dès que les portes se ferment… d’étranges événements se passent comme ci-dessous aux Archives départementales du Nord.

Afin de ne pas heurter les âmes sensibles, je vous recommande de lire l’avertissement au début de la vidéo…

Moralité : Les recherches d’archives historiques et généalogiques sont des exercices sérieux mais, que nous pouvons accomplir dans la joie et la bonne humeur ?

 

Sources :
Chaîne YouTube Musique : La Chanson des archives – La patrouille des castors (Compagnie La Roulotte Ruche)
Image gratuite : Clé de sol – Pixabay.com

#ChallengeAZ…Bro gozh ma zadoù…

 

Hier, nous avons fait connaissance avec le papa du papa… de mon papa Depèche (toute ressemblance avec des personnes ayant existé est fortuite et involontaire)

Aujourd’hui, nous partons sur la terre de mes vrais pères… ceux qui ont participé, en partie, à la croissance de mon arbre ?
Je vous ai parlé d’eux, Ici et

Le Bro gozh ma zadoù, traduisez par « Vieux pays de mes pères » est un chant en langue bretonne. Bien que ne disposant d’aucun statut officiel, il est souvent présenté comme l’hymne de la Bretagne depuis 1898 (Source Wikipédia).

Frissonnerez-vous comme moi en écoutant ce chant !

 

 

 

 

Sources :
Wikipédia.fr
Chaîne YouTube Musique – Bro gozh ma zadoù – Alan Stivell -Tri Yann – Gilles Servat – Soldat Louis – Louis Cappart – etc
Image gratuite : Clé de sol – pixabay.com

 

#ChallengeAZ… Auprès de mon arbre…

Auprès de mon arbre, je vivais, je vis et je vivrai heureuse !
Puisqu’il est l’emblème de mon Eternité !

Pour débuter ce #ChallengeAZ, j’ai utilisé le titre de la chanson de Georges BRASSENS comme subterfuge (j’ai le droit… c’est moi qui écris…) pour vous présenter un cas d’étude généalogique surprenant.

Toutefois, mon arbre ? servira de fil rouge tout au long du #ChallengeAZ.

Mais, revenons à mon sujet… C’est une drôle d’histoire ou une histoire drôle ! A vous d’en juger !

Voilà une histoire désopilante… Je n’ai pas réussi à établir la filiation des Depèche… Et pourtant, j’ai cherché sur Généanet et Filaé… pour mieux comprendre cette famille, c’est ICI.

 

Sources :
Chaîne YouTube Musique : Le papa du papa Boby LAPOINTE
Image gratuite : clé de sol – pixabay.com

#ChallengeAZ 2017…

Cette année et pour la première fois depuis 2013, je ne  participerai au fameux #ChallengeAZ mis à l’honneur par notre Sophie de la Gazette des Ancêtres.

Mais, promis… juré, je penserai très fort à tous les généalogistes et à tous les archivistes de France et d’ailleurs qui vont transpirer sur leurs copies.

Comme je souhaite participer à ma manière à cet événement, j’ai trouvé une recette de vin tonique que je partage volontiers.
Cet élixir se boit en apéritif avec modération, bien sur.

Pour le réaliser  :
1 litre de vin rouge léger, non acide et non tannique.
15g Quinquina rouge concassé
10g Racine de gentiane concassée
5g Ecorces orange amère
Faire infuser le tout plusieurs jours
Filtrer

Il vous reste huit jours pour préparer ce breuvage qui vous apportera force et courage tout au long du challenge.
Quant à moi, j’en boirai sans doute pour lire tous les billets à paraître…

Au plaisir…

 

Sources : L’art de recevoir et la cuisine à la fin du XIXe siècle, à travers le petit Echo de la Mode

#ChallengeAZ… Z comme ZEPHIRINE Antoinette Brière…

Vendredi 13, symbole de chance ou de malchance… Là est la question !

cafa1b9c vendredi 13J’ignore si Zéphirine Antoinette BRIERE, Sosa 61, était superstitieuse, cependant…

Fille aînée de Pierre et de Marie-Rose VASNIER, elle naît le vendredi 13 juin 1828 à Mondeville dans le Calvados.

Ouvrière en dentelle et enceinte, elle épouse Alphonse FOUQUES, le 12 janvier 1851 à Mondeville.
Ils sont déjà parents d’un garçon âgé de deux ans, nommé Ferdinand , Sosa 30, qu’ils reconnaissent être né de leurs œuvres.

Deux mois plus tard, Zéphirine met au monde leur second fils, Achille, le 19 mars 1851 et décède probablement des suites de son accouchement le 28 mars suivant. Elle a 22 ans.
Puis, à son tour, Achille disparaît le 28 avril 1853.

Voilà une bien triste destinée… Vendredi 13 en est-il responsable, nul ne le sait!

Et vous,  avez-vous la phobie du chiffre 13… Si tel est le cas, alors vous êtes « triskaïdekaphobe »… Et oui !

C’est sur ce mot imprononçable que le ChallengeAZ se termine et que la grand’malle des ancêtres se referme pour la quatrième année consécutive.
Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire mes 26 billets dédiés au mois de juin !
Je vous souhaite un bel été « ensoleillé » et vous donne prochainement rendez-vous pour de nouvelles aventures généalogiques.

 

Sources :
A.D Calvados – Mondeville – NMD – [1823-1832] p. 216
Image : http://lespopines.centerblog.net/rub-gif-semaine-vendredi-13-.html?ii=1

#ChallengeAZ… Y comme Evelyne et les myrtilles

« De toute les passions, la seule vraiment respectable
me parait être la gourmandise ! »
Guy de Maupassant

Avec la généalogie, bien sûr !…

Jeudi 29 juin 2016,
Point d’ancêtre avec la lettre Y ayant vécu un événement en juin.
Alors, Evelyne la gourmande ne peut s’empêcher de partager une petite recette culinaire simple et rapide… Un petit clin d’œil au #ChallengeAZ 2015 !

IMG_2252
Que diriez-vous d’un clafoutis aux myrtilles :

1 œuf
1 *verre de sucre
1 *verre de farine
1 *verre de lait
Un noix de beurre
Myrtilles (300g environ)

(*type verre à eau 20 cl)

Beurrer un moule
Dans une jatte :
Mélanger l’œuf et le sucre
Ajouter la farine tamisée
Délayer avec le lait
Verser les myrtilles dans le moule
Recouvrir avec la préparation
Faire cuire 30mn dans un four à 180°
Déguster tiède ou froid

Les plus gourmands ajouteront une boule de glace à la vanille.

Rien de plus simple ! Et en plus, c’est délicieux !

 

Image : Collection personnelle

 

#ChallengeAZ… X comme J.Louis MéreauX…

 

Au printemps de l’année 1832, la population française est terrorisée par l’arrivée d’une pandémie de choléra semant la panique. On compte plus de 103 000 morts dont 20 000 à Paris.

hotel_dieu_cholera_1832_carnavalet

Jeudi 28 juin 1832,
Il y a exactement 184 ans, jour pour jour, Jean-Louis MéreauX, Sosa 44, rendait l’âme dans la maison de son gendre, Jean-François MichauX, à Laon. Mais, j’ignore si le choléra est responsable de son décès.

De son vivant, Jean-Louis était cordier en til ou tille, c’est à dire qu’il confectionnait des cordes avec l’écorce de tilleul.
Né en 1769 à Hary dans l’Aisne, il épousa Marie-Marguerite CARLIER, le 18 mai 1790 à Laon. Le couple a eu dix enfants au moins.

 

 

Sources :
A.D Aisne – Vaux-sous-Laon – 1832 – 5Mi0079 – p. 243
Vieux métiers : Cordier en tilleul : http://www.jschweitzer.fr/m%C3%A9tiers-anciens/cordier/
Contexte – Thierry Sabot
Image : Le Duc d’Orléans et Casimir Perier visitant les malades à l’Hôtel-Dieu pendant l’épidémie de choléra en 1832 – Alferd JOHANNOT – Musée carnavalet