#MaCuisineAncestrale… Le gĂąteau d’anniversaire…

đŸ’–đŸŸđŸŽ‚ Aujourd’hui, Ciel ! Mes aĂŻeux a 10 ans đŸŽ‚đŸŸđŸ’–
Ma cuisine ancestrale célÚbre cet évÚnement.

Mais, avant de déguster ce gùteau, remontons le temps :

Il se dit que les premiers anniversaires auraient vu le jour en Egypte. Les pharaons fĂȘtaient leurs anniversaires non pas de leur jour de naissance mais lors du premier jour de leur rĂšgne. A cette occasion, de grandes festivitĂ©s Ă©taient organisĂ©es sur fond d’offrandes et de sacrifices.

De leur cĂŽtĂ©, les Perses et Chinois – tous deux grands connaisseurs d’astrologie – cĂ©lĂ©braient leur jour de naissance autour d’un grand banquet.

C’est aussi le cas des Grecs et des Romains. Ces derniers pensaient que chaque personne Ă©tait entourĂ© d’un « Esprit protecteur » ou « DaimĂŽn » qui veillait sur lui de sa naissance jusqu’à sa mort.
Cet « Esprit » Ă©tait en relation mystique avec le dieu dont l’anniversaire correspondait au jour de naissance de l’individu.
On retrouve encore aujourd’hui l’hĂ©ritage de cette croyance dans les notions d’Ange-Gardien ou de Saint-Patron.

L’apparition du gĂąteau avec des bougies provient des Grecs qui avaient coutume de dĂ©poser des gĂąteaux ronds avec des bougies sur le Temple de la dĂ©esse ArtĂ©mis. Ces bougies, symbolisant la lumiĂšre et le reflet terrestre de la dĂ©esse, Ă©taient aussi l’occasion d’émettre un vƓu en soufflant les bougies.

Mais les chrĂ©tiens rejetĂšrent ces coutumes paĂŻennes et ça n’est qu’au XIIIe siĂšcle que le gĂąteau d’anniversaire avec des bougies fit son grand retour en Allemagne lors les « kinderfeste », considĂ©rĂ©s comme les premiers goĂ»ters d’anniversaire.

En France, jusqu’au XVIIIe siĂšcle, on avait coutume non pas de fĂȘter les anniversaires, mais le jour du Saint dont on portait le nom.

C’est sous l’influence des Anglo-Saxons, que l’anniversaire s’est progressivement installĂ© dans les traditions françaises et fut mĂȘme inscrit dans les traitĂ©s de savoir-vivre au XIXe siĂšcle .

Aujourd’hui, l’anniversaire est une vĂ©ritable institution qui valorise l’individu et permet de renforcer les liens sociaux.
Les sociologues parlent mĂȘme de rituel d’anniversaire, pour la plus grande joie des petits et des grands !

Pour Ma Cuisine Ancestrale, anniversaire rime avec gĂąteau au chocolat
mais, pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du gĂąteau au chocolat de Metz.
C’est un gĂąteau Ă  l’ancienne, lĂ©ger comme une gĂ©noise et comme beaucoup de recettes lorraines, il est Ă  base de crĂšme, Ă©lĂ©ment phare de la rĂ©gion.
Il est, aussi, le rival du gĂąteau au chocolat de Nancy qui, lui, est rĂ©alisĂ© avec de la poudre d’amandes et du beurre.

Création CANVA

Note : Traditionnellement, ce gĂąteau est dĂ©corĂ© avec du sucre glace. 

Un homme cĂ©lĂšbre a dit : « Les anniversaires ne valent que s’ils constituent des ponts vers l’avenir « 
Alors, je fais le vƓu que Ciel ! Mes aïeux franchisse encore de nombreux
ponts, accompagné de votre fidélité, de votre bienveillance et de votre gourmandise.

En attendant, rĂ©galez vous ! Moi, c’est dĂ©jĂ  fait !


Sources :
Origine anniversaire : https://quizotresor.com
Recette : https://www.francebleu.fr/emissions/cuisine-ensemble-sur-france-bleu-lorraine/
Photos et image : collection personnelle

4 rĂ©flexions sur « #MaCuisineAncestrale… Le gĂąteau d’anniversaire… »

  1. Félicitations pour les dix ans de votre blog! Et merci pour toutes les bonnes recettes. Je suis originaire de la région de Nancy et ai fait mon quota de gùteaux au chocolat de Nancy, mais je ne connaissais pas celui de Metz. A essayer!
    J’ai habitĂ© pendant plusieurs annĂ©es en Italie et mes voisins ne fĂȘtaient pas les anniversaires, mais le Saint de leur nom de baptĂȘme. Je ne sais pas si c’est une tradition rependue dans toute Italie ou seulement dans la rĂ©gion de Naples oĂč j’Ă©tais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.